05 61 13 48 00 Lundi au vendredi 9h - 12h et 14h - 18h

Professionnels de l’adaptation de l’habitat

caphandi monte-escalier, adaptation de l'habitat senior, devis monte-escalier, magasin toulouse monte-escalier

Entreprise Toulousaine dédiée à l’autonomie des personnes à mobilité réduite

Depuis bientôt 30 ans, l’équipe que forme Cap’Handi est entièrement dédiée à la mise en oeuvre de solutions d’accessibilité pour préserver l’autonomie des Séniors, des personnes à mobilité réduite et des personnes en situation de handicap dans leur propre habitation, et les lieux recevant du public.

L’entreprise Cap’Handi naît d’une histoire familiale, celle de Aline et Roger Bédouret, un couple d’artisans Toulousains spécialisés dans la conception de salle de bains, et l’installation de système de  chauffage de maison. Touchés un jour par un accident domestique qui aurait pu gravement handicaper l’un de leurs enfants, Aline et Roger prennent conscience que l’habitat regorge dangers.

Devenus particulièrement sensibles aux accidents de la vie courante au sein de la maison, ils envisagent alors d’apporter un autre regard sur leur métier d’artisan. C’est ainsi qu’Aline Bédouret s’attache à envisager pour ses futurs clients des salles de bains sécurisées. Quant à son mari Roger Bédouret,  il prend le soin de rencontrer tous les fabricants de mobiliers et d’équipements PMR pour confectionner des pièces à vivre à la fois design, et conformes à la prévention des risques domestiques.

Sans le savoir en 1993, Aline et Roger Bédouret devenaient ainsi les pionniers de l’aménagement et de l’accessibilité de l’habitat.

L’entreprise Cap’Handi est née d’une ambitieuse volonté d’agir pour le bien-être de tous

Pour distinguer ce nouveau virage professionnel, de leurs activités de chauffagiste et de concepteur de salle de bains, Aline et Roger Bédouret décident en 1993 de créer Cap’Handi. A travers cette nouvelle marque, Aline et Roger n’allaient pas seulement concevoir des salles de bains sécurisées ; ils avaient le rêve ambitieux de s’attaquer à toutes les pièces de la maison ! Aussi bien l’intérieur que l’extérieur de l’habitat. Et mieux encore, ils ne souhaitaient pas seulement agir dans le cadre de la prévention des risques. Ils souhaitaient pouvoir aider les personnes déjà touchées par un handicap. Leur fer de lance : permettre aux personnes atteintes d’un handicap de rester chez eux, de vivre normalement avec leurs proches, en adaptant des logements en habitations fonctionnelles et accessibles.

La reconnaissance de leurs clients se fait entendre. Les personnes âgées ou les personnes atteintes de handicap ou de maladies chroniques voient à travers le travail de ce couple Toulousain un espoir de vivre sereinement chez eux, en toute autonomie.

Cap’Handi connait rapidement un fort succès à l’échelle régionale, puis nationale. 

Un rêve ambitieux reconnu et récompensé

En 2006, l’entreprise toulousaine Cap’Handi dirigée par Aline Bédouret est récompensée par le Comité Régional de Midi-Pyrénées (Occitanie) comme Lauréate au Palmarès de l’innovation, dans la catégorie « Prix Spécial ». A l’échelle nationale, Cap’Handi se verra délivrer dans la même catégorie, une mention spéciale.

Le 8 avril 2011, Cap’Handi reçoit le 1er prix des Lumières de l’innovation lors des journées de la construction organisées par la CAPEB* à Lyon (*Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment).

Pourquoi de telles récompenses ?

L’aménagement et l’accessibilité de l’habitat intéressaient peu d’entreprises en 2011. Ce marché était encore considéré comme trop complexe à mettre en oeuvre. Tant sur l’aspect pratique, que sur la rentabilité des investissements a engager.

Aline et Roger Bédouret furent à leur début, à la fois des autodidactes, et des pionniers de l’accessibilité.

Mais comment rendre ce marché attrayant pour les professionnels du bâtiment ? Comment inciter les confrères du bâtiment à s’intéresser au marché de l’accessibilité ? Pour relever ce défi encore une fois ambitieux, Aline Bédouret s’investit à la CAPEB de Toulouse. Elle contribue au programme de formation des professionnels vers l’accessibilité des lieux recevant du public et des habitations privées.

En parallèle, Valérie Rovino sa fille, accompagne sa mère dans cette démarche de démocratisation de l’accessibilité en créant un réseau de franchisés « Cap’Handi », un peu partout en France. Ce projet a bien fonctionné, mais le marché était encore trop frileux pour assurer sa pérennité.

Valérie Rovino, sur les pas de ses parents

Depuis leurs plus jeunes âges, Valérie Rovino et ses frères, Christophe et Nicolas Bédouret s’investissent dans l’entreprise familiale. Au moment du départ en retraite des parents, chacun prend les reines d’une activité du groupe. Christophe, reprend l’activité de chauffagiste ; Nicolas, l’activité de rénovation haut de gamme de l’habitat. Valérie Rovino, quant à elle, poursuit avec détermination l’histoire de Cap’Handi.

L’équipe de Cap’Handi s’agrandit. Les forces commerciales se spécialisent et s’appuient des compétences thérapeutiques d’Olivier Lefebvre – Ergothérapeute de formation ; et de l’équipe technique ( carreleurs, plombiers, électriciens, plaquistes)…mais aussi électro-techniciens pour l’installation, le réglage et le dépannage des monte-escaliers, ascenseurs de maison, plateformes élévatrices ou encore élévateurs PMR pour les lieux recevant du public.

Un showroom flambant neuf vient d’ouvrir ses portes pour accueillir clients, prospects et responsables d’accessibilités à Toulouse. Pour mieux connaître l’histoire de cette belle aventure humaine, n’hésitez pas à venir rencontrer l’équipe de Cap’Handi, en son magasin, 91 rue de fenouillet 31200 Toulouse.